Forum RPG Pokemon — Nootan New Age : Tournez la page. Entrez dans un nouvel âge. Bienvenue sur notre terre, la terre de Nootan !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue ! Nous cherchons maintenant UN (1) Champion de tout types autre que; Spectre, Dragon, Acier, Psy, Ténèbres et Feu ! Pour plus d'informations, veuillez envoyez un MP à Amy !
Nouveau boss Rocket trouvé, félicitions Raven !! (^w^)/ ♪

Partagez | 
 

 Now bring me that horizon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

boss aqua
avatar


Messages : 11
Date d'inscription : 10/01/2013
Localisation : hohohaha

Personnage
Infos utiles:
Pokemons / dresseur:

Message  Sujet: Now bring me that horizon.
  Lun 24 Juin - 17:47


c'est capitaine malika.


Nom : Anthalma.
Prénom : Malika.
Surnom : Cap'tain, la blondasse, la pirate, la corsaire, hé Boss, etc.
Âge : En fait personne ne sait vraiment.
Sexe : Féminin jusqu'à preuve du contraire.
Orientation Sexuelle : Pas le genre de trucs qui figurent sur ses petits papiers.
Origine : À priori d'Atalanopolis, Hoenn.
Rang & Grade : Boss de la Team Aqua. Tout de suite ça fait très sérieux hein.
Métier ou Formation : Chef de Team, je suppose que vous voyez un peu. Cueillir des fleurs, faire des origamis, tout ça. Haha

i think we've all arrived
at a very special place.
spiritually, ecumenically,
grammatically.


Malika est le genre de personne qui, rien que par son existence, pourrit inévitablement la votre.

Sa seule apparition dans le cours tranquille de votre vie causera votre déclin, votre lente chute, et enfin votre longue et douloureuse déchéance. Elle est comparable à une énorme épine invisible droit sur le chemin, juste sous la plante de votre pied, ou à un gigantesque récif impossible à contourner alors que vous êtes là, à deux mètres, en barque. Disons que votre barque s'appelle désespoir. Le récif s'appelle peine perdue.

Malika ne rentre pas dans votre vie mais s'y invite pour l'enfoncer comme une porte. Elle s'immisce dans votre quotidien comme une espèce de tumeur et étouffe tout ce qui pourrait pousser : espoir, envie, bonne humeur ; joie éventuelle. Elle vous piétinera comme une vulgaire mauvaise herbe et s'essuiera bien proprement les pieds sur votre tête avant de passer son chemin.

Malika est une personne que l'on peut qualifier de fondamentalement mauvaise. Ça doit être dans son regard ou dans la forme agressive de ses sourires.

On voit parfois en elle une inconnue excentrique, dans sa houppelande de pirate spatiale, qui descend la rue avec son pas abîmé. Ses mains dans les poches et ses pieds chaussés de cuissardes claquent sur le pavé blanc. Ils traînent très souvent comme ça, comme si elle était agacée par quelque chose, comme si elle voulait quelque chose ou comme s'il attendait quelque chose, ou même quelqu'un ; quoi que ça pouvait être, ça ne venait pas.

Mais malgré tout ce que ça porte à croire, Malika est quelqu'un d'extrêmement patient. On pourrait voir dans ses seules mains jointes l'une à l'autre, toujours élégamment, quand elle s'adosse au mur, une sorte d'intense détachement. Ses doigts craquent toujours avant ses phalanges et bien que vous ne puissiez pas les voir, parce qu'elle a des gants, ses ongles sont longs ; elle ne les a jamais rongés.

Quelqu'un qui ne se ronge pas les ongles est quelqu'un qui n'est pas inquiété.

Non, Malika Anthalma ne s'est jamais inquiétée de rien. C'est pour ça que malgré ses clins d’œil vicelards, ses expressions carnassières, elle a toujours cet air déconnecté ; ce profond désintérêt dans le regard et la démarche. Il suffit pourtant d'observer un peu cette mollesse apparente pour deviner que tout ceci cache un fond purement décadent.

Malika s'amuse d'un rien. C'est certainement cela qui la rend détestable et lui enlève toute crédibilité auprès des autres Teams. Heureusement qu'elle a légèrement tendance à n'avoir strictement rien à foutre de rien. Elle n'a pas une once de bon sens et aucune considération pour les usages communs. Parler un peu avec elle vire toujours à l'absurdité la plus complète, et il y a toujours un temps de latence avant de savoir si elle est parfaitement abrutie ou si elle le fait exprès. Malika est indéfinissable : elle aime vous porter tout son intérêt d'un coup, vous dire bonjour, et vous balancer deux ou trois vannes extraites de son humour décapant. Elle ira vous proposer d'aller boire un pot alors qu'elle ne vous connaît pas et trente secondes plus tard, vous voilà en cavale avec à votre bras cette maraudeuse de comptoir. Elle a le don d'entraîner les gens dans les pires cas de figures et de les y laisser en se faisant, lâchement, la malle. Et hop hop hop, on se rappellera pas.

Indéniablement, la boss Aqua est plus roublarde et rusée q'un Feunard. Plus versatile que l'équipe d'un Élite. Plus incompréhensible qu'une bande de Zarbis. Et en plus, vous ne saurez probablement jamais à quel point. Parce qu'elle a toujours l'air profondément dépassé par la situation, toujours complètement décalé... mais l'instant d'après la roue aura tourné. Et c'est elle, et elle seule qui, inexplicablement, aura l'avantage. Ex-a-spé-rant.

Je vous avait dit tout à l'heure que Malika était quelqu'un de fondamentalement mauvais. C'est faux, en fait.

Elle est juste fondamentalement tarée.


me ? i'm dishonest,
and a dishonest man
you can always trust
to be dishonest. honestly.



Le monde marin sur les terres de Hoenn, il y a de nombreuses années de cela, connut l'ère houleuse des pirates. L'actuelle Boss de la Team Aqua naquit au cours de cette période, aux confluents d'un monde en pleine expansion et au centre d'une guerre sans merci livrée par les forces humaines et pokémon. Née au sein d'une famille corsaire, à bord d'un navire appelé l'Ange Noir, Malika fut baignée dans l'univers des flibustuers dès sa plus tendre enfance. Dans ses perspectives d'avenir, rien de rutilant en vérité. Elle ne connut en rien le destin de jeunes filles de bonne famille et à l'éducation carrée ; mais vécut d'abordages et de pillages depuis sa petite enfance. Sa famille s'était forgé depuis des âges une triste renommée à travers les sept mers. L'âge d'or des pirates en ces temps faisait fleurir de crapuleux commerces pour leur plus grands bénéfices. Sillonnant les mers, elle ne mit avec ses pairs que rarement le pied sur la terre ferme : l'équipage n'y faisait que de brèves apparitions pour combler les cales lorsqu'ils venaient à manquer de vivres, ou célébrer le succès de leurs rapines à travers vice et boisson.

Malika s'avéra être un brillant élément chez les Anthalma, et contribua à dorer le blason d'une famille déjà bien renommée. Elle reçut tôt l’apprentissage de la piraterie et développa un don hors du commun pour ce milieu : elle sut bientôt huiler canons, les charger, grimper au grand mât pour guetter l'horizon, dresser le pavillon, réparer les cordages abîmés et refaire les nœuds aussi bien que les hommes les plus prestes. Donnant tort à tous ceux qui méjugeaient ses capacités et son cran, elle fit sensation pour une jeune femme de sa trempe - pour une jeune femme tout court -. Son agilité remarquable et sa ruse firent d'elle une voleuse efficace. Elle sut élaborer les plus insidieux pièges, et par dessus-tout manier le sabre comme personne. Malika devint bientôt un implacable adversaire et surpassait sur ce point bon nombre de ses connaissances, et ce malgré qu'elle soit de sexe féminin, ce qui avait auparavant posé beaucoup d'embûches à son parcours. Ce n'était pas cette barrière des genres qui freinerait sa redoutable ascension. Son père était un vieux boucanier chevronné, loup de mer de la troupe, inspirant crainte et respect. Sa mère était quant à elle la seule flibustière du navire, et féministe d'avant-garde... Tout semblait indiquer que Malika vivrait une existence aventureuse et sur le fil du rasoir.

Démarrant sa carrière comme simple mousse a qui incombait les tâches ingrates, comme tout pirate apprenti, son caractère particulièrement bien trempé, sa ruse forcenée et sa volonté lui valurent d'être promue à des rangs bien plus respectables, dont celui de véritable forban tenu en estime par le reste de l'équipée maritime. Prenant vite part aux abordages et faisant partie intégrante de la troupe, elle parvint à s'affirmer et à grandir dans ce monde imprégné de violence, échappant d'extrême justesse aux châtiments les plus horribles promis par la marine royale - tels que la cage de gibet ou la pendaison, l'un et l'autre peu enviables -... Elle menait donc cette vie riche en rebondissements et péripéties d'une mer à l'autre, affinant et perfectionnant son art tout en faisant connaître son nom un peu partout à travers le globe. Elle ne s'intéressait à cette époque de fort peu aux Pokémon, ces étranges créatures recelant des pouvoirs fabuleux, qui faisaient quelquefois partie intégrante des butins, sans plus... Et bien que quelques pirates se servaient d'eux comme maîtres d'armes ou alliés au combat, le sabre était l'argument privilégié au cours des bataille. Cependant un évènement singulier vint bousculer cette vision des choses que Malika semblait partager : Un soirée de pillage, alors qu'elle saccageait la poupe d'un navire à coups de grenades et de tromblons, elle découvrit dans un coffre incrusté de pierres précieuses - ébréché par la grenaille et le plomb - , empli de moisissures et d'eau croupie, un énorme poisson aux écailles dorées. Fascinée par cette découverte, qui s'avérait être en réalité un Magicarpe chromatique, elle décida de s'approprier le Pokémon aquatique. Mais il s'avéra bien vite que ce vol n'aie pas été de grand intérêt : la carpe ne savait tout bonnement rien faire de grande, et se révéla d'une futilité exceptionnelle dans quelque domaine que ce soit. Voilà pourquoi ses précédents acquéreurs l'avaient aussi peu protégé ; ils la conservaient sans doute pour le luxe supposé de son corps reluisant.

Cependant, malgré les réprimandes et sifflements des autres flibustiers de l'Ange, Malika s'obstinait à vouloir le garder et l'élever. Qui sait, peut-être cachait-il des pouvoirs insoupçonnés. Il ne pouvait pas être complètement voué à vivoter aussi pitoyablement.. Mais au cœur d'une vie illégale, pavée d'un danger cruel et poignant qui l'attendait à chaque coup de gouvernail, la tâche s'annonçait était importune et délicate pour la jeune femme. Un jour cependant, au cours d'une énième attaque orchestrée par un vaisseau ennemi, Malika se retrouva prise en traître par un groupe de corsaires. Ils avaient certainement repéré la carpe qu'elle trimballait sous le coude, et s'étaient juré qu'elle recelait une valeur marchande certaine. Les scélérats l'attaquèrent sauvagement, et la blessèrent au flanc au moyen de vilains coups d'épissoir. Ce fut à l'instant où ils allèrent s'en emparer qu'une lueur éclatante entoura le Magicarpe d'un halo aveuglant... Et celui-ci, suffoquant l'assistance, évolua en un majestueux et redoutable Léviator écarlate. Ce serpent des abysses, par sa seule force nouvellement acquise, coula le navire opposant d'une Hydroqueue brutale et porta secours à sa dresseuse. Après cette aventure, qui fit déchanter tous les compagnons de la jouvencelle, on voua un grand respect au léviathan et à sa désormais dresseuse.

Quelques années de péripéties supplémentaires en haute mer, en compagnie du dragon shiny, la jeune pirate se sentit comme appelée par une vie par delà les mers. Après tout, passer toute sa vie sur un navire brimbalant pouvait devenir lassant ; les horizons restaient la plupart du temps les mêmes au sortir du port. Et puis peut-être y avait-il autre chose à chercher sur la terre ferme, qui semblait si lointaine après cette existence... La famille de Malika, après moult tentatives de la décourager, finirent par accepter son dessein. Ils perdaient un précieux élément mais que pouvaient-il faire sinon plier sous son désir, têtue comme elle était... L'équipage la conduisit sur le continent, voguant sur les flots sous le pavillon du valeureux Ange Noir. Ayant mené une vie de débauche jusqu'ici, et pour le moins criminelle, la jeune fille choisit de continuer sur cette voie. Comment récupérer une vie aussi dépravée à présent ? Autant confirmer son choix. On peut d'ailleurs scinder la vie de Malika en deux phases ; sa vie en mer, puis sa vie sur terre, qui s'amorçait dès lors...

Malika décida sur place, après s'être renseignée, de se faire recruter par la nébuleuse Team Rocket. Il s'agissait à l'époque d'une meute de brigands dont le pouvoir s'étendait progressivement sur Hoenn... Leurs attaques terroristes répétées et leur volonté d'asservir les Pokémon convenait à peu de chose près aux idéaux intéressés de Malika. Si elle pouvait prouver son désir de domination même au delà des mers, autant le faire sans hésiter. Elle se rallia donc à ce sombre groupuscule, qui constitua lui aussi une importante part de sa vie terrestre. A leur service, et en leur sein, la jeune femme développa alors des capacités qu'elle n'avait jamais eu l'occasion d'approfondir au cours de sa vie antérieure. De nouvelles aptitudes d'analyse, de combat, de réactions en temps réel. De nouvelles facultés indispensables à tout fauteur de trouble, ou soldat chevronné de la Team Rocket. La jeune femme se découvrit ici aussi un potentiel dépassant l'entendement, ce qui éveilla chez elle une nouvelle version de sa personnalité venant compléter la première. Les rencontres que la jeune femme fit à Hoenn, les missions qui lui furent confiées, les épreuves qu'elle dut surmonter, les montées en grade dont elle fut avantagée... Ces divers évènements formèrent une nouvelle, et rude partie d'elle-même. Leur nature exacte reste d'ailleurs absconse, et le fait qu'elle aie autant changé au cours de ces années également. Il en est d'ailleurs de même pour son choix du retour à la mer : Malika renonça en effet, après plus ou moins une décennie au service de la TR, à son poste de Lieutenant attitré. Ou plutôt... Elle se fit passer pour morte auprès des autres. Tout ceci pour rejoindre une famille laissée pour compte en haute mer.

Malika avait de nouveau soif de découvertes, l'envie de voguer encore sous les flots déchaînés avait repris vie en elle. Ce goût pour cette existence présent dans son sang et ses veines finirent par la rattraper ; certainement parce qu'après cette ère sur la terre, elle avait besoin d'une bouffée d'oxygène marin. La belle fit donc, et rejoint à nouveau l'équipage de son Ange Noir natal pour de nouvelles épopées aventureuses avec sa famille et son équipage. Elle repris sa place à bord du navire après de chaleureuses retrouvailles, et se fit bientôt - encore une fois - reconnaître comme l'une des pilleuses les plus influentes. Les mois passèrent alors qu'elle reprenait du service, reprenant pleine possession de ses réflexes et mettant à profits ses connaissances de l'art du dressage Pokémon et son expérience noble. Ce fut alors que les cartes du monde s'esquissaient en se précisant qu'un nouveau continent fut découvert sous le gouvernail d'un explorateur. Un pionnier avait rallié de nouvelles terres encore inconnues des hommes, qui ne tardèrent pas à jeter leur dévolu sur cette nouvelle portion de territoire.

Malika eut très vite vent de l'existence de cette île gigantesque, et sa mégalomanie exacerbée dut la pousser dans un coup de folie à aller montrer sa dominance jusque dans cet endroit. Acte déraisonné ? Éclair de génie ? Envie simple de faire valoir son pouvoir dans des terres encore vierges ? Elle voulut en tout cas mettre à profit ses années d'expérience. Et elle avait encore la vie devant elle...

C'est ainsi qu'elle se lança à la poursuite de Nootan, le bien nommé continent de l'ombre et de la lumière. Talonnée par ses hommes de main, dont elle avait besoin pour envahir le territoire, Malika finit par devenir une spéculatrice influente sur ce récent monde grâce à ses capacités et diverses connaissances. Elle n'était cependant pas la seule dans cette course... Nootan constituait, pour les ambitieux du monde Pokémon, un espoir inespéré de s'implanter et de prospérer sur une terre nouvelle où démontrer son importance. Alors que les terres s'annexaient, des Teams jusque là englouties s'employaient à se construire respectivement de chaque côté de l'île. Partout, des groupuscules se formaient, dont les chefs étaient désireux de faire éclater leur puissance et leurs idéaux. Qui dominerait ce monde ? Les défenseurs de quelle cause ? Les héros ou les hommes avides ? Rien n'était moins sûr... Ce qui était certain, en tous cas, c'était que Malika retrouvait ici de vieilles connaissances qu'elle aurait préféré de jamais revoir. Son caractère instable naquit alors qu'elle montait au pouvoir la Team Aqua, une organisation qui correspondait tout à fait avec ses désirs et son amour du domaine aquatique. Corrompant ses alliés et les personnes qui voulurent lui prêter main-forte pendant son entreprise, Malika vit son égo grandir du même coup que ses rêves. Il fallait que son nouveau groupe enchaîne les coups d'éclats et soit l'organisation maîtresse de cette terre, cette nouvelle terre où tout espoir autrefois perdu redevenait possible. Il lui fallait une terre où ériger à nouveau des souhaits et projets d'antan.

Nootan était cette terre promise. Et même s'il fallait "coopérer" avec d'autres insectes qui l'infestaient pour cela, elle le ferait sans problème. Elle les écraserait bientôt tous, de toutes manières...



release the kraken !


Surnom : Jack.
Espèce : Léviator S. Supposément cousin du légendaire léviathan rouge, Lac Colère.
Sexe : Masculin.
Type : Eau, Vol.

Obtention : Jack fut en quelque sorte le butin inespéré d'une rapine lors d'un abordage, il y a déjà plusieurs années de ça. Il n'était qu'une poiscaille dorée à l'époque, barbotant dans son bocal. Mais à force de patience, il finit par évoluer subitement, un jour que Malika s'avérait en fort mauvaise posture.

Il est craint, et à juste titre, par la plupart des dresseurs qui connaissent Malika. Jack constitue en quelque sorte sa botte secrète. Son corps modulable et son aisance en milieux marins font de lui une carte maîtresse. Inutile de parler de sa puissance de frappe et du fait qu'il en impose en combat, ne serait-ce que pour son caractère chromatique et son terrible acabit. Sans compter qu'il connaît son dresseur et ses tactiques sur le bout des écailles.

Éventuels autres Pokémon : Fouinar, Pijako, Roigada, Tentacruel, Carchacrok.


aye mate.


Pseudo : Honey.
Âge : On peut légalement me foutre en taule.
Pokémon favori : Les pokémon je les bouffe.
Ton niveau de présence : Je viens jamais.
Que penses-tu du forum ? Trop moche
Comment l'as-tu connu ? Trop moche
As-tu lu le règlement ? Moule frites (quoi)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Now bring me that horizon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» — bring me to life
» Une silhouette dans l'horizon
» L'HORIZON - n'a pas son pareil ...
» Dreamers bring ideas, projects to post-quake Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nootan — New Age :: ante-rp :: papiers d'identité :: recensés ;-